Skip to content

En 2012, insistons !

3 janvier 2012

« Vivre, c’est insister.» Gabriel Okoundji (poète)

Rencontrée au détour d’une interview du poète, la formule m’a interpelée, sans que je sache d’abord vraiment pourquoi. Et puis, à bien y réfléchir, elle m’est apparue dans toute sa force. Nous avons tous été étonnés, un jour, de voir un brin d’herbe pousser ou une fleur s’épanouir au milieu du béton. La vie, effectivement, insiste.  Telle l’eau vive qui ne recule devant aucun obstacle, la vie se faufile partout, même dans des lieux improbables, là où on ne l’attend pas… ou plus.

Mais cette étonnante formule va plus loin. Parce qu’elle nous parle de nous, de nous et de notre façon de vivre.

Alors que l’année 2011 s’est achevée sans qu’un accord international sérieux ait été trouvé à Durban (lors de la 17ème Conférence de l’ONU sur le climat), chacun d’entre nous devrait ressentir l’urgente nécessité d’agir à son niveau. « Lorsqu’on n’a plus le choix, il reste la volonté. » dit encore Gabriel Okoundji.

Alors en 2012, insistons, soyons volontaires !

Oui, mais comment ?

Paru cet automne, l’ouvrage « Impliquez-vous ! » de Christophe Chenebault fourmille d’idées écologiques et solidaires à mettre en pratique ici et maintenant. De quoi passer à l’action rapidement !

Et dans notre assiette ?

Cheval de bataille du Goût est dans le pré, ce que nous mettons dans notre assiette devrait provenir le plus souvent possible de petites productions respectueuses de la Terre. Chaque fois que nous le pouvons, préférons les étals de notre marché local à ceux du supermarché du coin qui ne nous propose le plus souvent que d’insipides produits standardisés.

Et au marché, ouvrons l’œil et cherchons le maraîcher qui cultive sa terre sûrement à quelques kilomètres de là, idéalement en agriculture biologique.  Nous éviterons déjà d’acheter des tomates en plein hiver, quelle hérésie ! Et ce faisant, on fera du bien à la planète et on se fera du bien à soi, sans compter qu’on gagnera au change en matière de goût ! Faites le test ! Comparez un concombre ou des carottes achetés au supermarché du coin avec ceux achetés à votre petit maraîcher local, vous m’en direz des nouvelles !

Alors, en 2012, insistons, allégeons toujours plus notre empreinte ! Belle et heureuse année à chacun d’entre vous !

Agnès Poujol-Hardy

Partagez

5 commentaires
  1. Samia
    5 janvier 2012 à 06h13

    Merci Agnès de ces voeux engageant à la réflexion. Belle année 2012 et à bientôt.

  2. Agnès
    5 janvier 2012 à 09h04

    Merci pour ton message Samia ! A très bientôt !

  3. Alix
    5 janvier 2012 à 11h46

    Très beau, merci Agnès pour ces voeux engagés.
    Insister… c’est grisant ! J’adopte ce mot pour la nouvelle année !

  4. Agnès
    5 janvier 2012 à 14h04

    Merci pour ton message Alix et à très bientôt !

Trackbacks & Pingbacks

  1. TOUS COBAYES ?, un film coup de poing… sur la table et à l’estomac. | le Goût est dans le pré : le Blog

Ecrire un commentaire