Skip to content

Le haricot sec de Soissons à la mode Corse !

Le saviez-vous ? Le haricot sec de Soissons, ce gros haricot très prisé par les grands chefs de la gastronomie française, est cultivé en Corse à de rares endroits où on l’appelle le haricot « francese », autrement dit le haricot « français ».

Le haricot "Francese"

Au détour d’une promenade dans le petit village de Saliceto (situé en Haute-Corse en Castagniccia, cette magnifique région couverte de châtaigniers), j’ai découvert au pied de l’église du village un petit jardin de curé entièrement dévolu à la culture de ce haricot. Une dame qui prenait le frais avec quelques amis m’a expliqué que ce haricot n’était cultivé en Corse qu’à de très rares endroits, principalement en altitude.

Vue sur la Castagniccia depuis le village de Saliceto (Haute-Corse)

Le feuillage de ce haricot est palissé sur des piquets de bois installés en croisillons et ses volutes montent joliment vers le ciel, largement au dessus de nos têtes. Lors de ma visite (mi-août), les pieds de haricots étaient en fleurs. Les haricots arriveront à maturité vers la fin octobre et pourront alors être accommodés dans une soupe corse aussi délicieuse que roborative avec légumes de saison, pommes de terre, pistou, pâtes et talon de prizuttu (jambon corse)… Bon appétit !

Culture du haricot "Francese" à Saliceto en Castagniccia (Haute-Corse)

Agnès Poujol-Hardy

Partagez

Ecrire un commentaire