Skip to content

Mes farçous auvergnats aux cardes du potager des Daïsses

De retour dans le Cantal !

Mon escapade de début juillet m’ayant laissé un goût de trop peu, j’ai embarqué toute ma petite famille dans le Cantal pour nos vacances d’été.

Mes lieux de villégiature sont toujours pour moi l’occasion d’aller à la rencontre de la gastronomie locale. Si en plus, j’ai l’occasion de cuisiner un plat du cru avec des produits locaux cultivés avec beaucoup d’amour et sans engrais ni pesticides par de petits producteurs, alors là, alors là… !

Les légumes du Potager des Daïsses à Vic sur Cère (Cantal) - Crédit photo : Agnès Poujol Hardy pour le Goût est dans le pré

Vendredi dernier, marché de Vic sur Cère, je tombe sur Adrien et Marine, deux jeunes maraîchers qui produisent sur place des légumes et plantes aromatiques. Leur étal est un régal pour les yeux. Les légumes sont biscornus, un bon point de départ, d’une grande fraîcheur et très appétissants. Parmi eux, les cardes (ou encore bettes ou blettes) me font de l’oeil. Je cuisinerais bien un pounti mais je n’ai pas de four. Qu’à cela ne tienne, Adrien me suggère de cuisiner des farçous auvergnats et me donne sa recette !

Adrien et Marine du Potager des Daïsses au marché de Vic sur Cère - Crédit Photo : Agnès Poujol Hardy pour le Goût est dans le pré

Adrien et Marine du Potager des Daïsses au marché de Vic sur Cère (Cantal) - Crédit photo : Agnès Poujol Hardy pour le Goût est dans le pré

De retour à mon camp de base, pluie continue dehors, j’embauche sans problème deux de mes loulous pour préparer tous les ingrédients indiqués par Adrien auxquels j’ajoute un peu de poitrine fumée et de chair à saucisse pour faire de ces farçous le plat unique du jour.

Voici ma recette pour une douzaine de farçous :

Ingrédients :

Cardes et ail du Potager des Daïsses à Vic sur Cère - Crédit photo : Agnès Poujol Hardy pour le Goût est dans le pré

Le vert coupé menu au couteau de 6 à 8 cardes préalablement blanchies dans de l’eau bouillante salée, un oignon paille ou demi-oignon émincé, deux belles gousses d’ail émincées, un quignon de pain rassi trempé dans du lait, 50 g de lard fumé coupé au couteau (j’ai utilisé celui de la maison Bénech à Carlat qui est présente sur les marchés d’Aurillac et de Vic sur Cère et qui a l’insigne honneur d’être sélectionnée par Jean-Luc Petitrenaud  dans son guide du casse-croûte), 100 g de chair à saucisse (même maison), 4 oeufs entiers, 1 cuillère à soupe de farine.

NB : choisissez autant que possible des produits Bio ; c’est bon pour votre santé et bon pour la planète…

Recette :

Farçou auvergnat au couteau - Crédit photo : Agnès Poujol Hardy pour le Goût est dans le pré

C’est très simple, il suffit de bien mélanger dans une jatte l’ensemble des ingrédients ci-dessus en terminant par les oeufs et la farine. Personnellement, je mélange « aux doigts » parce que ça me rappelle avec bonheur la préparation des tomates farcies de ma grand-mère maternelle… Les plus délicats d’entre vous peuvent bien sûr mélanger le tout à l’aide d’une fourchette !

Les farçous mis à frire - Crédit photo : Agnès Poujol Hardy pour le Goût est dans le pré

Dans le fond d’une cocotte, faire chauffer sur feu vif de l’huile de tournesol qui supporte mieux que l’huile d’olive les montées en température. Lorsque l’huile est très chaude, prélever la valeur d’une grosse cuillère à soupe de la préparation, la déposer délicatement dans l’huile, patienter 40 secondes environ et retourner le farçou à l’aide d’une spatule. 40 secondes de l’autre côté, un petit tour dans une assiette recouverte d’un papier de cuisine pour absorber l’excédent d’huile et le tour est joué !

A propos du temps de cuisson : interdiction de s’en aller faire un tour pendant la cuisson. Gardez un oeil sur la coloration. Dès que l’ensemble blondit, il est temps de penser à retourner le farçou puis de le sortir. Pas assez cuit, ce serait indigeste, trop cuit, quel dommage !

Le résultat ?

Très gourmand, je me suis régalée ! Coupés au couteau, les ingrédients offrent une belle consistance. L’objectif du plat unique a été atteint sans problème !

Bravo Adrien et Marine pour la qualité de vos produits et mille mercis pour la gentillesse de votre accueil !

Bel été à vous !

Agnès Poujol Hardy

Partagez

1 commentaire
  1. cuisine et cocotte
    6 avril 2016 à 20h55

    L’idée fait vraiment envie. Le tout est en plus vraiment très bien rédigé. Bravo!

Ecrire un commentaire