Skip to content

L’interview de Laurence Lastiri, productrice et administratrice du Syndicat du Piment d’Espelette !

Malgré un emploi du temps bien chargé par la préparation de la journée anniversaire de l’AOC Piment d’Espelette – Ezpeletako Biperra,  Laurence a trouvé un petit moment pour répondre à quelques questions !

Propos recueillis par Agnès Poujol-Hardy

Laurence, faites-vous partie de l’AOC Piment d’Espelette depuis son origine ?

Oui, je me suis installée un an tout juste  avant l’obtention de l’AOC. Je fais donc partie des 30 premiers producteurs à avoir vécu cette aventure. Je me suis depuis beaucoup investie dans la défense de l’AOC. Encore aujourd’hui, je suis administratrice du Syndicat du Piment d’Espelette.

Qu’a apporté l’obtention de l’AOC à votre profession en 2000 ?

Les médias se sont mis à beaucoup parler de nous. Nous avons eu beaucoup de presse et de télé. Par ailleurs, les chefs cuisiniers se sont intéressés de plus près à notre travail, ils ont reconnu la valeur de notre piment. Tout cela a eu un effet “boule de neige” !

Quel regard portez-vous sur la décennie qui vient de s’écouler ?

On peut toujours progresser mais, en 10 ans, l’amélioration de la qualité du produit a été phénoménale. Il y a eu de la part des producteurs une véritable prise de conscience que le succès de leur produit passait par l’amélioration de notre production, tant au niveau des techniques culturales, avec les soins apportés aux plantes, qu’au niveau du séchage et de la transformation, en particulier au niveau de la propreté des locaux. C’est bien sûr un aspect extrêmement important pour le consommateur final. Nous avons ainsi acquis une vraie crédibilité.

Que ressentez-vous à titre personnel à l’occasion de cet anniversaire ?

Beaucoup de bonheur et de satisfaction ! Dans cette aventure, j’ai gagné ma liberté et mon indépendance, je me suis réalisée et j’ai pu en même temps élever mes enfants en conciliant mon travail et les besoins de ma famille.

De quelle façon avez-vous préparé la journée Anniversaire du 26 juin ?

J’ai souhaité un repas de terroir qui mette les producteurs locaux à l’honneur : chiffonade de jambon et boudin de porc basque Kintoa de Christian Aguerre (Gaec Haranea* à Itxassou), cerises au vinaigre d’Itxassou de Maryse Cachenaut (dont la confiture de cerises est à découvrir bientôt sur le Goût est dans le pré, NDLR),  foie gras mi-cuit et magret de canard mulard Kriaxera de Jean-Michel et Christiane Berho* (Domezain), merlu de ligne des pêcheurs artisans de St Jean de Luz via l’entreprise Dima (Ciboure)…

Côté fromage, un Ossau Iraty fermier du Gaec Artzainak* (La Bastide Clairence). J’ai par ailleurs souhaité faire un clin d’oeil au poivre de Kampot originaire du Cambodge à travers un chèvre du Gaec Segi Aintzina* à Ayherre servi chaud et relevé de ce poivre extrêmement parfumé, d’excellente qualité, et qui développe beaucoup de goût. Rencontrer au Cambodge les producteurs de ce poivre a été pour moi une expérience extraordinaire !

Le piment d’Espelette a bien sûr été mis à l’honneur notamment dans des desserts réalisés spécialement pour l’occasion :  macarons au chocolat et piment d’Espelette, confiture de tomates et sorbet basilic de Christophe Laborde (Ainhoa), caramel au piment d’Espelette, choux à la crème au Patxaran.

Coté boissons, du Txakoli de Getaria, un vin blanc du Sud du Pays Basque qui se sert frappé, Xuri, un Irouleguy blanc AOC et un Irouleguy rouge AOC du Domaine de Mignaberry, sans oublier une sangria, du cidre et du jus de pomme fermier (Sagartzea).

*Producteurs adhérents à la charte IDOKI

Laurence, une dernière question, en quoi est-il important de fêter l’anniversaire d’une AOC ?

Les producteurs de Piment d’Espelette ont bataillé depuis presque 20 ans pour en arriver là où nous en sommes aujourd’hui : une dizaine d’années avant l’obtention et une dizaine d’années ensuite. Selon moi, il est très important que l’événement soit marqué, ça montre qu’on bouge toujours, qu’on est actif. Il faut communiquer sans cesse pour laisser à nos enfants un patrimoine culturel et gastronomique !

Merci Laurence d’avoir pris le temps de répondre à ces questions et Joyeux Anniversaire à l’AOC Piment d’Espelette – Ezpeletako Biperra !

Partagez

Ecrire un commentaire