Skip to content

2nd rendez-vous Vendanges 2010 : Brigitte Verdaguer du Domaine de Rancy à Latour de France (Pyrénées Orientales) partage avec nous des difficultés exceptionnelles…

Propos recueillis le 23 septembre 2010 par Agnès Poujol-Hardy

Brigitte, comment s’annonce la récolte 2010 ?

« Et bien, nous avons subi un orage de grêle fin juin qui a dévasté 2 000 hectares de vignes et de pêchers dans notre région.

Sur les 15 hectares que compte le domaine de Rancy, 13 ont été grêlés de 35 à 90 % selon les parcelles, ce qui va entraîner des pertes très lourdes, sans compter que la sécheresse est bien installée depuis 2003. Les nappes phréatiques sont très basses. Les grains sont moins nombreux et plus petits. Même les propriétés qui n’ont pas été touchées par la grêle annoncent des pertes d’environ 40 % de leur récolte en raison de la sécheresse.

Nous avons dû également subir des orages de vent qui ont eu pour effet de casser des rameaux. Nos rendements étaient déjà faibles (20 hectolitres/hectare, ndlr), ils vont être très restreints, la production de cette année devrait être inférieure à 200 hectolitres… »

Quel est exactement l’état des lieux au domaine de Rancy ?

« Nous avons perdu tout le Mourvèdre et le Grenache noir, il faut voir pour le Carignan. Quant au Macabeu (cépage exclusif du Rancio sec du Roussillon élaboré par le Domaine de Rancy, ndlr), sur 11 hectares, 6 ont été grêlés à 80 %, le reste à 35-40 %. Nous allons donc perdre une année de vieillissement et devoir puiser dans nos stocks pour les vins doux et le Rancio sec. »

Avez-vous déjà eu à subir ce type de phénomène climatique ?

« Oui, bien sûr, mais jamais à ce point-là et ce depuis 20 ans que nous avons repris mon mari et moi la conduite du domaine à la suite de mon beau-père. L’orage de grêle, qui a duré trois quarts d’heure, a touché des parcelles qui n’avaient jamais été touchées auparavant ; il est tombé des grêlons gros comme des noix ! »

Brigitte, les vendanges sont manuelles au Domaine de Rancy, c’est habituellement une période de fête. Quelle est l’ambiance cette année ?

« Pas à la fête ! C’est une année de travail perdue ! Nous avons eu des moments de découragement et d’abattement… Mais il faut aller de l’avant, il faut s’accrocher, ça repartira ! De toutes façons, ce n’est pas de notre ressort ! Si on trouve un grapillon avec deux grains, on le cueille quand même ! La récolte était saine, c’est dommage, mais ce qu’on aura sera bon ! Je suis confiante ! »

Merci Brigitte d’avoir pris le temps de partager ces moments difficiles avec nous.

Pour en savoir plus sur le travail de Brigitte et Jean-Hubert Verdaguer et découvrir une sélection de leurs vins du Roussillon, rendez-vous sur le Goût est dans le pré.fr.

Partagez

2 commentaires
  1. Lefeuvre Jean
    1 octobre 2010 à 11h46

    on fait aussi du Rancio Sec avec du Grenache !! et Madame Verdaguer n’est pas la seul à faire du Rancio Sec

  2. Agnès
    1 octobre 2010 à 12h31

    Merci Jean pour cette précision ! Il est exact que le Macabeu est le cépage exclusif utilisé par le domaine de Rancy dans l’élaboration de son Rancio sec et que d’autres producteurs de Rancio procèdent différemment. Je viens de compléter la note que j’avais ajoutée entre parenthèses en ce sens. Amitiés Agnès

Ecrire un commentaire