Skip to content

Coup de chapeau à Chantal et Patrick Ochs du Moulin des Terroirs de Saint-Laurent !

Chantal et Patrick Ochs

Deux oliverons hors du commun !

J’éprouve une affection particulière pour Chantal et Patrick Ochs ! Pas du genre à fanfaronner, ces deux oliverons aussi discrets qu’hors du commun, installés à Beaumont de Pertuis au coeur du Parc Naturel Régional du Lubéron, cultivent avec une passion amoureuse leurs oliviers accrochés à flanc de colline sur 9 hectares.

Hors du commun, ils le sont à plus d’un titre !

D’abord, parce qu’ils se sont lancés dans cette aventure voici quelques années après deux carrières bien remplies !

Ensuite, parce qu’ils produisent l’une des meilleures huiles d’olive du monde ! Et en effet…

Chaque année, l’expert international Marco Oreggia et son Jury dégustent pour le Guide Flos Olei des huiles d’olive vierge extra dans plus de 42 pays. Ce guide prestigieux souligne année après année les qualités gustatives et les arômes d’exception de l’Elixir d’Olivier du Moulin des Terroirs de Saint-Laurent !

Avec une note de coeur et une évaluation de 91/100, en hausse pour la 4ème année consécutive, l’Elixir d’Olivier « Fougueuse » figure ainsi parmi les meilleures huiles d’olives du monde dans le guide de Marco Oreggia !

Guide Flos Olei, édition 2011

Quant à la dégustation du jury, elle est plus qu’éloquente :

«…Le Moulin des Terroirs de Saint Laurent a réalisé une excellente performance… Nous recommandons l’excellente huile d’olive vierge extra, l’Elixir d’Olivier -Fougueuse- en Agriculture biologique. Elle a une belle couleur jaune d’or limpide intense avec des nuances vertes délicates. Son arôme, complexe est doté de notes fruitées de tomate verte, de pomme blanche et de noix fraîche, avec des sensations végétales riches, de laitue, d’herbe fraîchement coupée, de céleri et de chicorée. Son goût est rond et fort, avec une saveur de basilic. L’amertume et l’ardence sont distinctes et harmoniques…» (extraits).

Cette haute distinction n’est évidemment pas le fruit du hasard mais d’un travail de tous les instants auquel Chantal et Patrick se dévouent corps et âme !

Le cycle commence en mars par la taille méticuleuse des oliviers. Le travail du sol est exclusivement mécanique et aucun produit chimique n’est intégré dans la terre. La culture est certifiée BIO. Tous les apports sont naturels de façon à nourrir le sol et à permettre à l’olivier de se développer harmonieusement en accord parfait avec la nature.

L’aventure se poursuit par la cueillette, à la main s’il vous plaît !, qui s’étale de novembre à janvier selon les années. A cette époque de l’année, vous les trouverez à coup sûr sous un olivier ; avec un peu de chance, ils seront en pause casse-croûte en train d’admirer les feuilles de leurs oliviers scintiller dans le soleil ! A moins qu’ils ne soient en train de peaufiner l’un de leurs poèmes amoureux composés pour leurs oliviers… des gens hors du commun vous dis-je !

Le choix du moment de la cueillette, à maturité optimale des olives, est une affaire sérieuse. Il est déterminé à l’issue d’une observation lente et minutieuse, afin de préserver tous les composés nutritionnels majeurs du fruit. Il se passe alors de 4 heures à 8 heures maximum entre le moment où les olives sont cueillies et le moment où elles sont triturées (avec leur noyau) dans le moulin traditionnel (certifié BIO lui aussi), à l’aide de deux meules en granit qui tournent lentement pour ne pas échauffer le fruit.

La pâte d’olive est ensuite malaxée minutieusement pour aérer les polyphénols et doter ainsi leur huile de fruités intenses qui s’inscrivent dans la typicité des huiles d’olive de Haute Provence. Enfin, la presse traditionnelle dotée de scourtins « en inox » autorise une pression par simple procédé mécanique. Il s’agit d’une première pression à froid.

Chantal et Patrick aboutissent ainsi à un véritable Elixir d’Olivier 100% naturel : une huile d’olive authentique vierge extra sans aucun additif.

Fougueuse

S’ensuit la mise en bouteille d’aluminium. Ainsi conservée à l’abri total de la lumière, les arômes et les qualités nutritionnelles se conservent plus longtemps.

En ce moment, leur précieux Elixir vous est proposé à prix découverte ! Cliquez ici pour en profiter !

Agnès Poujol-Hardy

Partagez

6 commentaires
  1. paul gaucher
    2 juin 2011 à 15h10

    maturité optimale des olives entre novembre et janvier ? Elles sont donc cueillies vertes !et elles deviennent noires (donc mûres) quand ?

  2. Agnès
    3 juin 2011 à 09h11

    Bonjour Paul,

    Merci pour votre commentaire !

    Dans les Alpes de Haute-Provence, la cueillette des olives débute fin octobre pour se terminer fin janvier. Les vergers d’oliviers se situent entre 300 et 500 M d’altitude. La variété d’olivier « dominante » dans les Alpes de Haute-Provence est l’Aglandau.

    En règle générale, les olives sont vertes (à maturité) en novembre, elles sont bicolores, « tournantes », à fin novembre et elles sont noires à partir de mi-décembre.

    Mais… bien des exceptions existent. Selon l’altitude des vergers d’oliviers, selon les variétés d’oliviers et selon l’exposition au soleil des vergers, les olives peuvent être à maturité vertes, tournantes ou noires au cours de ces périodes de l’année (entre novembre et janvier). Il n’est pas surprenant de cueillir des olives vertes de la variété Picholine en novembre, mais aussi des olives tournantes sur une variété d’olivier comme le Bouteillan mi-novembre et enfin de trouver sur une variété d’olivier comme l’Aglandau des olives qui seraient encore vertes fin décembre sachant qu’il est possible de cueillir des Tanches noires en Janvier…

    Autrement dit, c’est l’olivier qui fixe les règles du jeu !

    En espérant avoir répondu à votre interrogation, très bonne journée à vous !

    Agnès Poujol-Hardy

  3. christiane kirsch
    4 janvier 2012 à 16h04

    chantal et patrick ochs sont-ils les spécialistes du marketing que j’ai connus à Strasbourg
    merci
    très cordialement

  4. Agnès
    4 janvier 2012 à 17h43

    Je ne peux pas l’affirmer Christiane mais c’est probable. Chantal et Patrick Ochs ont effectivement démarré (il y a quelques années) leur nouvelle activité d’oliverons après une première carrière bien remplie dans le marketing. Agnès Poujol-Hardy

  5. Clarisse
    19 janvier 2014 à 22h50

    Bonjour Chantal et Patrick Nous passons dans votre région le 31janvier 2014 ,le matin,et nous aimerions vous rencontrer pour voir la production de votre huile d olive,ainsi qu en acheter ,car nous sommes du nord de la France .pourriez vous donner vos horaire d’ouverture .cordialement. b Clarisse

  6. Agnès
    24 janvier 2014 à 16h15

    Bonjour Clarisse,
    Vous êtes ici sur le blog du Goût est dans le pré. Nous distribuons depuis bientôt 4 ans les huiles de Chantal et Patrick Ochs. Je leur transmets votre demande. Merci pour votre visite sur notre blog et à bientôt.

Ecrire un commentaire