Skip to content

Pesto aux olives noires de Nyons

Laura Zavan

C’était il y a quelques semaines, à l’occasion du salon Oh my Food! qui s’est tenu mi-juin à Paris. Laura Zavan (www.laurazavan.com) m’a fait l’amitié de venir à ma rencontre. Laura est l’auteur de « Ma little Italy » et de plusieurs livres consacrés aux plats de base italiens : pâtes, lasagnes, risottos… Styliste culinaire, elle collabore à Elle, l’Express Styles, Marie-Claire Maison…

Ce jour-là, je lui ai présenté les produits du Goût est dans le pré sélectionnés pour l’occasion et Laura a jeté son dévolu sur les olives noires de Nyons de Claude et Francis Jacquet (du Moulin Chauvet à Mollans sur Ouvèze en Drôme Provençale).

Et Laura de préciser que le choix des olives est très important. Il faut les choisir particulièrement goûteuses. Ca tombe bien ! Celles de Claude et Francis sont à tomber par terre !

Quelques jours plus tard, Laura m’a envoyé la recette que voici. Je l’ai testée pour vous !

Le résultat ? Un vrai délice que j’ai eu l’idée d’associer à une brousse au lait de brebis du Larzac (bio). Dressé sur du pain au levain toasté, l’ensemble constitue un amuse-bouche très goûteux aux saveurs bien équilibrées. Mais vous pouvez aussi tartiner directement le pesto sur du pain toasté sans ajouter de fromage. A vous de jouer !

Les ingrédients pour 6 :

100 g d’olives noires de Nyons, 50 g d’amandes émondées, 4 figues sèches, 1 poignée de feuilles de basilic, le zeste d’un demi citron bio, 1 c. à c. de jus de citron, 1 c. à s. d’huile d’olive.

Le tour de main :

Réhydrater les figues dans l’eau tiède pendant 1 h . Dénoyauter les olives puis mixer tous les ingrédients ensemble jusqu’ à obtenir la consistance d’un pesto. Vérifier l’assaisonnement, ajoutez une pincée de sel s’il le faut.

Ma touche personnelle :

En dénoyautant les olives, la peau s’en va d’elle-même assez facilement. Je l’ai éliminée. Ensuite, j’ai écrasé les olives et les autres ingrédients au mortier jusqu’à l’obtention d’une pâte légèrement granuleuse. N’hésitez pas à mettre une bonne poignée de basilic. Enfin, vous pouvez augmenter la dose d’huile d’olive (de Nyons bien sûr !) pour rendre l’ensemble encore plus gourmand et onctueux.

Avec tous mes remerciements à Laura !

Agnès Poujol-Hardy

Partagez

Ecrire un commentaire